LE SEXISME EST UN “RACISME”
CONTRE TOUTES LES FEMMES!

Il manque 100 (cent) millions de femmes dans le monde (statistiques O.N.U.), tuées à la naissance (infanticide), avortées pendant la grossesse, (après détermination du sexe par amniocentèse ou échographie), ou empêchées d’être programmées dans le cadre de la procréation médicalement assistée, grâce à la sélection du spermatozoïde qui donne naissance au sexe masculin (par filtration ou autre moyen technique)........

 

Sexisme et Racisme.....quelques réflexions...
(Texte rédigé à la demande d'adolescent/e/s)
Michèle DAYRAS -Janvier 1999-

Je constate avec surprise que, si le mot “racisme” existe bien dans mon dictionnaire édité en 1972, le mot “sexisme” n’y figure pas. Ce terme est apparu récemment, utilisé essentiellement par les femmes qui combattaient pour leurs droits dans les années 70. Notre association, créée en 1988, suscitait l’interrogation sur son but...car son nom paraissait obscur au commun des mortels. .

La division première de l’humanité est la division entre deux sexes, les femmes et les hommes, base de la reproduction de l’espèce.

On divisait ensuite les Humains en trois grandes races, (blanche, noire, jaune ), selon la couleur de la peau et la morphologie des traits du visage; puis en sous groupes. Cette notion de races multiples est, désormais, définitivement rejetée par les biologistes : IL N'YA QU'UNE SEULE RACE, LA RACE HUMAINE.

Les termes de SEXISME et de RACISME impliquent une notion de HIÉRARCHIE:

-des sexes (l’homme étant considéré comme supérieur),
-des races (la blanche étant considérée comme supérieure),

d’où  rejet   de  l’autre,  discrimination,  oppression, exploitation  et  violences.

 

LE SEXISME EST L’OPPRESSION DE BASE SUR LAQUELLE SONT CALQUÉES TOUTES LES AUTRES FORMES D OPPRESSION. Il touche la moitié féminine de l’humanité. Il est apparu entre 8000 et 5000 ans selon les zones géographiques, à mesure que les sociétés MATRILINÉAIRES non oppressives pour les hommes, cédaient la place au système PATRIARCAL de domination des femmes par les hommes. Le pouvoir masculin, basé sur la religion du Dieu masculin dans les 3 monothéismes qui ont remplacé le culte de la Deésse-Mère, s’est emparé du pouvoir politique, économique et juridique.

LE RACISME TOUCHE LES DEUX SEXES mais il est moins important numériquement car il ne concerne que des personnes ou groupes de personnes et n’est pas organisé en système aussi structuré que le patriarcat. Le rejet des membres de la communauté religieuse juive n’est pas un racisme au sens strict du terme. En effet, la religion juive comme la religion musulmane pratique la circoncision des garçons; cela a permis pendant la 2éme guerre mondiale, de sauver des enfants arabes juifs en les faisant passer pour musulmans grâce à une attestation délivrée par l’école coranique.

L’ESCLAVAGE est une forme de RACISME quand il concerne la TRAITE DES NOIR/E/S aux siècles passés; c’est une forme de SEXISME lorsque il s’agit de la TRAITE DES FEMMES pour la PROSTITUTION et du TOURISME SEXUEL qui touche presque uniquement les femmes et les fillettes au seul bénéfice des hommes. L’APARTHEID de l’Afrique du Sud était dirigé contre les populations noires: c’était du RACISME, qui a été combattu par tous les gouvernements du monde (masculins à 95 pour 100) par la mise en place d’un blocus économique, en solidarité avec les hommes noirs opprimés.

L’APARTHEID en Afghanistan, dirigé essentiellement contre les femmes que les intégristes traitent comme du bétail, (interdiction de lire, d’étudier, de sortir sans la burqa et accompagnées d’un male de la famille, de se faire soigner, etc...), correspond à du SEXISME et laisse indifférents ces mêmes gouvernements à majorité masculine, peu soucieux du sort des femmes dans ce système patriarcal poussé à l’extrême.

Aucune mesure de rétorsion ou de représailles à l’encontre des Talibans n’est prévue pour aider les Afghanes...solidarité masculine oblige!...

LA VIOLENCE EST LA MANIFESTATION PRINCIPALE des actes sexistes et racistes; elle peut aller jusqu’au meurtre. La perversion est parfois délirante dans le choix des formes de tortures que les hommes ont été capables d’appliquer à l’encontre des femmes: sexe coupé ou cousu; pieds mutilés par bandage; anneaux enserrant le cou, les genoux, les avant-bras; ceinture de “chasteté” en fer, verrouillée pendant des mois ou des années; corsets de nos grands-mères; etc...

La violence des hommes contre les femmes est un phénomène qui s’amplifie actuellement, parallèlement à la prise d’indépendance et d’autonomie de celles-ci.

Elle constitue une manière de leur faire comprendre ou est la place que les hommes leur ont assignée. C’est le garçon qui, de plus en plus jeune, tue ou viole les petites filles...C’est la guerre contre les femmes avec le VIOL COMME “ARME DE GUERRE”, etc.....

ON NE DOIT JAMAIS OUBLIER QUE LE SEXISME EST BEAUCOUP PLUS IMPORTANT QUE LE RACISME, QU’IL EST PLANÉTAIREMENT ORCHESTRE PAR LE SEXE MASCULIN, TOUS LES HOMMES (ou presque!) ETANT SOLIDAIRES POUR MAINTENIR LEURS PRIVILÈGES ET LEUR POUVOIR SUR LES FEMMES. Le travailleur immigré le plus pauvre, le plus triste, le plus décharné aura chez lui, une femme encore plus malheureuse que lui qu’il pourra opprimer à sa guise...C’est le petit “plus” que le patriarcat donne aux hommes! Prenons l’exemple d’un pays qui se dit “démocratique”: les U.S.A. Le racisme y est bien moins fort que le sexisme. En effet, les hommes noirs Afro-américains, ont obtenu l’égalité juridique avec les hommes blancs avant les femmes blanches elles-mêmes. Les femmes attendent, depuis 1923, que l’“Amendment Rights” soit voté et leur confère une complète égalité...Les U.S.A. sont parmi les rares Etats à ne pas avoir ratifié la “Convention sur l’ÉLIMINATION DE TOUTES LES FORMES DE DISCRIMINATION A L’ENCONTRE DES FEMMES” qui date de 1979. Partout dans le monde industrialisé ou les femmes sont arrivées sur le marché du travail, (dont on tente actuellement, de les exclure grâce au “Congé” dit “Parental” en Europe... et cela marche!), partout cette possibilité de sortir du foyer pour acquérir une indépendance financière se négocie très cher car les femmes sont obligées de “concilier” vie professionnelle, travail domestique et élevage des enfants, taches que les hommes refusent toujours, de partager... .

En FRANCE, s’il y a une LOI ANTIRACISTE aucun gouvernement, malgré la pression des féministes, n’a accepté de promulguer une loi contre le sexisme, base du Patriarcat!...